Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journal de ton adoption

Adoption et catastrophes naturelles

17 Novembre 2013, 14:12pm

Publié par nissa

 

Un petit billet pour éclairer un peu la situation suite à différents commentaires ou mails  reçus :

 

 

 

- Est-il possible d'adopter un petit philippin suite au typhon ?

Combien de personnes, comme nous, ont été apitoyées par des images d'enfants portant une pancarte autour du cou indiquant "survivant du tyhon yolanda" avec un lieu où ils ont été trouvés.  Une envie soudaine s'empare de certains : "Peut on adopter ces enfants ? " Ils semblent si seuls, si désoeuvrés...

Heureusement la Convention de La Haye (convention qui gère entre autre l'adoption internationale) est passée par là... Avant de pouvoir être adoptés , l'histoire des enfants doit être connue et si possible, avoir le consentement des parents. L'état doit  veiller à répondre à l'identification des enfants et la volonté réelle d'abandon réitérée des parents avant d'envisager une adoption nationale et  si l'adoption n'est toujours pas pourvue, une adoption internationale. Si l'identification n'est pas possible, une longue enquête s'ensuit.
Un contexte de catastrophe comme un typhon peut séparer les familles conte leur gré, les familles n'ont pas les moyens de retrouver leurs enfants, par manque d'infrastructure locale, de service sociaux. Un enfant perdu ne peut être adoptable qu'après une longue enquêtre et en aucun cas en urgence après une catastrophe naturelle.

Enfin, on ne peut devenir parents adoptif en regardant un reportageà la télévision.
La parentalité adoptive est différente d'un soin humanitaire ! Il s'agit d'une maturation qui nous permet de réfléchir à l'histoire de cet enfant, du rapport à la mère biologique et d'envisager son avenir sans couper ses racines....

Ces pancartes étaient peut être plus destinées à la population locale, pour identiifier un enfant plutôt qu'apitoyer les telespectateurs occidentaux. Et si par malheur, ces enfants n'auraient pas retrouvé leur parents avant plusieurs mois d'enquête, il seraient adoptables pas avant 2 ou 3 ans au niveau international...

Enfin, de notre côté occidental, il existe également de longue démarches... L'obtention de l'agrément d'abord, mais également la consitution du dossier de l'ICAB auprès d'une agence d'adoption. Tout parents adoptants aux Philippines sait comme ce dossier est long et fastidieux...

 

- Ce séïsme, accélerera les choses pour vous....

Pas si sûr...
Les Philippines est un pays qui respecte scrupuleusement la convention de La Haye... L'adoption est un domaine où la corruption ne passe pas ... Les Philippines y sont très vigilantes.
Dans le passé, on a déjà vu des dérapages liés à l'adoption en situation d'urgence... Que ce soit "l'Arche de Zoé" ou encore l'adoption par des américains d'enfants haïtiens après le tremblement de terre en dehors de toutes procédures normales.
Pour éviter que cela ne se reproduise, Haïti a fermé ses frontières à l'adoption internationale durant quelques années, remettant même en cause, comme on s'en souvient, les adoptions en cours...

Pour les Philippines, même si on pouvait le craindre, rien de tel ne semble s'annoncer. L'Autorité Centrale a même rassuré les agences d'adoption avec lesquelles elle travaille. Les enfants touchés par le tyhon ont rouvé refuge dans d'autres orphelinats à proximité de Manille, et les dossiers ne semblent pas perdus. Il n'y aurait pas de procédure à recommencer. Si la lourdeur des démarches pouvait être pesant quand on est postulant à l'adoption aux Philippines, peut être peut on louer  ici, le lourd travails d'enquête de l'ICAB en amont qui fait que ces enfants ne sont pas sans dossier.
L'adoption internationale se poursuit...

 

Enfin, d'un point de vue très personnel, de part nos délais, il est possible qu'on accueille un enfant devenu orphelin lors cette catastrophe. Et rien que d'imaginer que notre enfant a tout perdu là... à ce moment, là, j'ai terriblement mal. Mon coeur de mère voudrait que je le prenne au plus vite dans mes bras pour le protéger. Cependant mon coeur de mère adoptive me dit que si tel est le cas, lui aussi a un chemin psychique à parcourrir pour faire le deuil de sa mère biologique, de sa famille biologique et de se préparer à nous accueillir en tant que parents, d'accepter nos bras autour de lui pour le protéger. En cela, j'ai confiance au travail de préparation que font les Philippines avec leurs enfants dans le cadre de l'adoption internationale

Commenter cet article

lolotte et soso 21/11/2013 18:03

Nous sommes de tout coeur avec toi et Luc ♥♥♡
Solène me demande comment faire pour envoyer de ses jouets aux enfants philippines pour Noël....

nissa 24/11/2013 12:10

Nous sommes entrain de voir Lolotte, il va peut être y avoir quelque chose...
On se met au point sur les besoins les plus pressants et je te tiens au courant...
Mais un grand merci à Solène et à toi qui a modeler son coeur...

dauron 18/11/2013 22:52

Il est rassurant de savoir que l'ICAB est tres vigilant par rapport aux enfants qui sont adoptables à l'international et le typhon ne changera rien à ça !!! Le temps saura réunir un maximum de familles! il est bien évident qu'on n'adopte pas un enfant aussi facilement , c'est un long travail . De plus ces enfants vont devoir d'abord comprendre et accepter avant de pouvoir envisager un "après". Il ne faut pas faire plus de mal en croyant faire le bien!!!

stef 18/11/2013 01:32

Bravo pour ce message intelligent et sensible. Bisous

Archives

Nos liens préférés

L'adoption

L'adoption en générale

L'Agence Française d'Adoption

Site officiel de l'adoption en France

Le Service de l'Adoption Internationale du Ministère des Affaires Etrangères

Le Blog de l'Adoption du docteur Monléon

Abandon et Adoption

L'adoption aux Philippines

Association des Parents adoptant aux Philippines

Parcours de parents adoptants

Parents adoptants aux Philippines

Florence et Olivier : Le Chemin de leur adoption vers les Philippines

Nathalie et Pascal : Notre attente vers notre petit soleil Philippin

Dixie : Petit trésor des Philippines nous t'attendons

Chrystel : Au bout de mon rêve

Mélie : Notre trésor des Philippines

Cigaline Home sweet home

Patricia et Yan Noah le Petit Panda

Stéphanie นอนหลับฝันดี

Sandra : Adopter au bout du monde

Béa et ses Confidences

Béa et Jean-Pierre : notre enfant du bout du monde

Reda & Jack : Couple américain Hicks hiking

Parents adoptants ailleurs...

Christelle : Quelque part en Bretagne parcours d'une adoption en Colombie

Tata Vers toi pas à pas : une adoption vers Djibouti

Glagla ; Trekking spécial vers le Népal

Future Maman ; Notre babyChou du bout du monde

Kakrine : aventure de l'adoption en Thaïlande

Nat : Dans les yeux de Tanh et Merci les enfants vont bien

Béatrice : Baca Pana

Noemie : Nous adoptons

TitaBen : Doni'n Doni

Notre chemin vers l'adoption en Afrique du Sud

Manon et Stephane : Notre enfant du Vietnam

Famille Poussin : Carnet de Route vers le Vietnam

Delf : Bobinette et Compagnie

Elise : Vers notre enfant d'ailleurs

Le Blog de Choupinette : vers la Colombie

La Maman qui papotte

Christelle : Parcours d'adoption vers la Chine

Les Cahiers de vie de Muriel

AnneLuis : Parcours d'adoption vers la Colombie

Mirotine en route pour le Vietnam

Le Blog de Waiting Woman

Le Blog de Caro : Vers la Colombie

Anne : Le Blog d'une expat à Barcelone vers...

Découverte des Philippines

Fondation Virlanie

Le Blog de Dominique Lemay, Fondateur de Virlanie

Le Blog de Philippe, volontaire à la fondation Virlanie

Le Blog d'Oliver, volontaire à la fondation Virlanie

Le Blog de Sébastien, journaliste correspondant aux Philippines

Google actualités concernant les Philippines

Les Bai Jai Bei des Copines

Vicky

Mélissa